Exposition "La Lozère dans la Der des Der" du 27 septembre au 17 octobre au CDI

Descriptif :

Il y a cent ans, débutait la Première Guerre mondiale, qui allait marquer très profondément un pays et des millions de Français dans leur chair et dans leur être. Les Archives de la Lozère évoquent par cette exposition, en partenariat avec le service départemental de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre, cette page de notre histoire.

C'est la mobilisation de tout un pays, de tout un peuple, des hommes en âge de combattre mais aussi des femmes et jeunes filles, voire des enfants. La Lozère prend toute sa part à cette guerre totale : les soldats qui en sont originaires partent au front, les ressources agricoles et industrielles sont mobilisées vers un seul but : remporter la victoire. La guerre bouleverse le quotidien de la population lozérienne : les denrées sont rationnées voire réquisitionnées, la presse et le courrier censurés. Des réfugiés et des blessés sont accueillis en grand nombre en Lozère.

La guerre, ce n'est pas qu'au front qu'elle se joue. C'est donc, à travers la présentation en 12 panneaux, 1 frise chronologique et d'une scénographie pleine de surprises, que les Archives départementales ont choisi de mettre en lumière la vie d'un département de l'arrière et d'exposer les changements induits par la guerre dans un département profondément rural. Comment se vit la guerre au quotidien, quelles sont les répercussions, parfois durables, d'un conflit qui se déroule à plusieurs centaines de kilomètres de là...

Un treizième panneau est lui consacré au soldat Augustin Joseph Louis Victorin Trébuchon, originaire de Montchabrier, hameau de la commune du Malzieu-Forain, connu pou être le dernier soldat mort français au combat de la Grande Guerre, abattu d'une balle dans la tête, à Vrigne-Meuse dans les Ardennes, 15 minutes avant la sonnerie annonçant l'armistice le 11 novembre 1918. Il est un "symbole national" marquant la fin de la guerre.

C'est à cette découverte de la Lozère, des Lozériens et des Lozériennes, plongés dans ces quatre très longues et éprouvantes années de guerre que les Archives départementales de la Lozère, par cette exposition, vous invitent.

En conclusion, le département de la Lozère n'a pas, contrairement au nord-est de la France, subit l'invasion allemande ; en revanche il a apporté son concours à l'effort de guerre, d'une part en payant un très lourd tribut humain dans le conflit, mais aussi en mobilisant toutes les ressources en vue de la victoire finale.

Titre des panneaux :

Loin du front, près de la guerre, la Lozère dans la "Der des Der"
La Lozère en 1914
Les causes de la guerre
À Berlin ! Conscription, mobilisation, insoumission
Survivre dans l'horreur des tranchées
De l'information à la propagande : contrôle et censure
La Lozère, terre d'accueil
Entre front et arrière-front, prisonniers et blessés
La "guerre totale" : réquisitions, rationnement, emprunts
L'arrière, soutien des combattants
L'Union sacrée : entre enthousiasme et résignation
Le bilan amer de la victoire
"Mourir le 11 novembre, c'est mourir deux fois"

Tags: